From CEF

Membres: AnnickStDenis

Annick St-Denis

Stagiaire postdoctoral
Université du Québec en Outaouais

Institut des sciences de la forêt feuillue tempérée (ISFORT)
58, Rue principale
Ripon, QC, Canada, J0V 1V0

eco2urb 

Directeur: Sylvain Delagrange
Codirecteur: Christian Messier

PROJET DE RECHERCHE

SylvCiT : Un outil d'aide à la décision pour augmenter la diversité fonctionnelle et améliorer la résilience des forêts urbaines aux changements globaux

Une forêt urbaine diversifiée est plus résiliente aux changements globaux comme de nouvelles épidémies d'insectes exotiques ou de nouvelles maladies, l'augmentation d'événements de sécheresse ou de redoux hivernaux. La forêt sera encore plus résiliente si elle est diversifiée non seulement en termes de nombre d'espèces et de structure, mais aussi en termes de traits fonctionnels. Les espèces ayant des caractéristiques biologiques (traits) variés ont plus de chance de réagir différement aux perturbations.

En collaboration avec un étudiant à la maîtrise en informatique (Raouf Moncef Belbahar, sous la direction de Marie-Jean Meurs, UQAM), mon projet vise à contribuer au développement d'un nouvel outil intelligent, SylvCiT, afin d'améliorer la planification des plantations d'arbres en ville. En utilisant des inventaires d'arbres géoréférencés, l'outil présente un portrait de la forêt urbaine (richesse spécifique, diversité fonctionnelle, structure, stockage de carbone, etc.). Un autre module donne quant à lui des recommandations d'espèces à privilégier pour augmenter la diversité fonctionnelle de la zone sélectionnée et en fonction des besoins de l'utilisateur (par exemple, favoriser le stockage de carbone).

FORMATION

Doctorat en biologie - Université du Québec à Montréal, 2016

  • Stage au Laboratoire de Suzanne Simard (sur les mycorhizes), University of British Colombia, Mars et Avril 2011 Résumé - 20 mai 2011 
  • Séjour d'étude de Victoria (BC) à San Francisco (CA) pour le cours d'écologie et conservation des forêts de la Côte Ouest (Mai 2010)

Mon projet de recherche avait pour but de restaurer des friches herbacées par le biais de plantations multi-espèces. Il visait à étudier les interactions biotiques (arbres-herbacées, arbres-rongeurs et arbres-microorganismes du sol) en fonction des traits fonctionnels des arbres. À l’aide de deux dispositifs expérimentaux (l’un avec plantation d’arbres, l’autre avec ensemencement d’arbres), nous avons étudié comment les interactions entre les herbacées et les arbres varient en fonction de la masse des graines, du taux de croissance, de la tolérance à l’ombre ainsi qu’en fonction de l’humidité du sol qui peut varier selon les creux et les buttes des champs.

Dans le second volet de la thèse, nous avons analysé l’effet de microorganismes de sol forestier sur des arbres plantés en champ. De récentes études suggèrent qu’il est important de restaurer les communautés microbiennes sur les terrains perturbés. Plusieurs microorganismes tels que les mycorhizes facilitent la croissance des plantes et des arbres, mais certaines espèces ne sont pas présentes dans les milieux à restaurer. Nous avons ajouté autour de jeunes arbres plantés en champ de petites quantités de sol forestier afin de voir s’il y avait un effet sur la croissance des arbres.

Maîtrise en biologie - Université du Québec à Montréal, 2008

Baccalauréat en géographie environnementale - Université de Montréal, 2003

BOURSES ET DISTINCTION

PUBLICATIONS

Articles dans des revues avec comité de lecture

Articles, chapitres de livres, rapports et documents de vulgarisation

Présentations orales

Présentations par affiches

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE ET BÉNÉVOLE

DANS LES MÉDIAS

Récupéré sur http://www.cef.ulaval.ca/index.php?n=Membres.AnnickStDenis
Page mise à jour le 02/04/2021 à 13h58 Heure de l'Est (GMT-5)